Blog de Philippe Carcone

Parier sur un jeune artiste, ou pas

Sur la foire Paris Internationale, il faut compter 3 000 à 5 000 euros pour acquérir l’œuvre d’un artiste en devenir, et jusqu’à 50 000 euros pour le travail d’un jeune plus confirmé. Codirecteurs du salon, Silvia Ammon et Clément Delépine en conviennent, « les prix ont pu s’envoler ces dernières années à des hauteurs parfois délirantes pour, quelques mois plus tard, être sanctionnés lourdement ». Malgré tout, le duo avance un argument de choc: mieux vaut, avec le même budget, acheter une œuvre importante d’un artiste émergent qu’une pièce secondaire d’un créateur établi.
Pour cela, il faut être capable de dépenser par pur plaisir, sans rien attendre en retour. « Je conseille de n’acheter une œuvre qu’à condition d’être sûr de ne pas le regretter si, dix ans plus tard, elle ne vaut plus rien sur le plan financier, analyse Stéphane Corréard. Si elle vaut encore quelque chose, ce doit être la cerise sur le gâteau, certainement pas une condition essentielle. »

https://www.lemonde.fr/argent/article/2019/10/10/miser-sur-un-jeune-artiste-reste-un-pari-incertain_6014908_1657007.html

gallery-4250257_960_720

Réseaux sociaux :

           
Informations importantes

Toutes reproductions, même partielles, du contenu de ce site sont soumises à autorisation préalable.

Mentions légales

Newsletter

ORIAS 10 053 711 www.orias.fr
Conseiller en investissement financier
Membre de la CNCIF Carte T :
CPI 7501 2018 000 024 992
Courtier d’assurance et en opérations
de banque