Blog de Philippe Carcone

L’impôt sur la fortune, le débat qui monte aux Etats-Unis

Bernie Sanders est le candidat le plus radical en la matière. Le sénateur indépendant, rallié aux démocrates, s’est fait voler la vedette par Elizabeth Warren, qui a présenté son projet avant lui. Il a donc décidé de frapper plus fort. « Je ne pense pas que les milliardaires devraient exister. Ma proposition ne les supprime pas, mais elle supprime une grande partie de leur richesse, je pense que c’est exactement ce que nous devrions faire », indiquait-il en septembre dernier pour appuyer son projet.
Le plan de Sanders s’appliquerait aux 180.000 foyers dont la fortune est supérieure à 32 millions de dollars, soit 0,1 % d’entre eux. Le seuil serait abaissé de moitié, à 16 millions de dollars, pour les célibataires. Une taxe de 1 % serait alors appliquée sur la fortune, le taux augmentant d’un point par paliers, jusqu’à atteindre 8 % pour les patrimoines supérieurs à 10 milliards de dollars.
Le projet de Warren est un peu plus modeste, même si elle l’a durci au fil du temps : il s’appliquerait aux 75.000 foyers (familles ou personnes seules) ayant plus de 50 millions de dollars de patrimoine. Entre 50 millions et un milliard de dollars, une taxe de 2 % serait prélevée. Au-delà, l’impôt passerait à 6 %.

https://www.lesechos.fr/monde/etats-unis/limpot-sur-la-fortune-le-debat-qui-monte-aux-etats-unis-1167333

Réseaux sociaux :

           
Informations importantes

Toutes reproductions, même partielles, du contenu de ce site sont soumises à autorisation préalable.

Mentions légales

Newsletter

ORIAS 10 053 711 www.orias.fr
SAS au capital de 40 000€ - Conseiller en investissement financier
Membre de la CNCIF Carte T : CPI 7501 2018 000 024 992
Courtier d’assurance et en opérations de banque

Pour toutes réclamations, l'adresser à destination de Monsieur Philippe CARCONE. Si vous n’êtes pas satisfait de la réponse apportée à votre réclamation, vous pouvez vous adresser gratuitement, au médiateur de l’Autorité des marchés financiers (par courrier postal, à l’adresse 17 place de la Bourse 75082 Paris cedex 2 ou par formulaire électronique accessible sur le site internet de l’AMF : https://www.amf-france.org