Blog de Philippe Carcone

Les banques françaises célèbrent le retour des dividendes

Au mois de décembre, la Banque centrale européenne exigeait des banques de la retenue dans leurs distribution de résultats sur l’année 2020. Si officiellement, toutes les sociétés financières, et les françaises en particulier, se plient de bonne grâce aux recommandations de leur autorité, les présentations des comtes annuels ces derniers jours ont démontré que les établissements qui se sentaient solides brûlaient de rémunérer leurs actionnaires.

La règle imposée par la banque centrale est claire. Après l’interdiction qui leur avait été faite de distribuer des dividendes pour 2019, les banques devront, cette année, en limiter le montant. Ainsi, jusqu’au mois de septembre prochain, les dividendes en numéraire ne doivent pas excéder le maximum entre 20 points de base du ratio de solvabilité CET1 et 15% de la somme des résultats de l’année 2019 et 2020.

Répondant à cette injonction, BNP Paribas a proposé de distribuer 1,11 euro par action, soit 21% de son résultat distribuable de 5,31 euros par action. La banque a par ailleurs assorti sa distribution de rachats d’actions à la fin du mois de septembre 2021, dès l’abrogation de la recommandation de restriction de la BCE, si la situation économique n’empire pas.

Ces rachats se monteront à 29% de son bénéfice. Au total la banque redistribuera donc, d’une manière ou d’une autre, un montant équivalent à 50% de son résultat, ce qui correspond à son taux de distribution moyen en rythme de croisière.

Mais la palme revient au Crédit Agricole, avec une distribution de 80 centimes d’euro par action, pour un bénéfice de 1,2 euro par action, le ratio de distribution se monte à deux tiers, bien au-dessus des 50% habituellement distribués par la banque. Ce montant correspond à un rendement de 7,5%, pour un titre qui cote à 10,70 euros. «Nous appliquons les recommandations de la Banque centrale européenne, mais au niveau du Groupe Crédit Agricole, plus large que Crédit Agricole SA, et dont la solvabilité est plus élevée.

https://www.agefi.fr/banque-assurance/actualites/quotidien/20210212/banques-francaises-celebrent-retour-dividendes-315404

 

Réseaux sociaux :

           
Informations importantes

Toutes reproductions, même partielles, du contenu de ce site sont soumises à autorisation préalable.

Mentions légales

Newsletter (de retour prochainement)

ORIAS 10 053 711 www.orias.fr
SAS au capital de 40 000€ - Conseiller en investissement financier
Membre de la CNCIF Carte T : CPI 7501 2018 000 024 992
Courtier d’assurance et en opérations de banque

Pour toutes réclamations, l'adresser à destination de Monsieur Philippe CARCONE. Si vous n’êtes pas satisfait de la réponse apportée à votre réclamation, vous pouvez vous adresser gratuitement, au médiateur de l’Autorité des marchés financiers (par courrier postal, à l’adresse 17 place de la Bourse 75082 Paris cedex 2 ou par formulaire électronique accessible sur le site internet de l’AMF : https://www.amf-france.org