Bonjour à tous et bienvenue dans cette nouvelle mouture du site de PEGC. Vous pourrez ainsi parcourir les différents aspects de l’activité de la société.
En plein débat sur la refonte de la fiscalité, l’actualité ne permet pas d’entrevoir une réelle volonté de simplification mais plutôt des tentatives de préserver un système opaque pour les profanes et même, le plus souvent, pour les professionnels.
J’espère sincèrement que la revue de presse patrimoniale vous permettra de mieux vous y retrouver dans ce maquis. Une dimension internationale, du fait de mon activité sur le Québec, vous permettra de constater que l’herbe n’est pas plus verte ailleurs et que la vérité se situe peut-être au milieu de l’Atlantique !
Depuis 2019, nous conseillons des clients afin d’organiser leur patrimoine et répondre à leurs problématiques spécifiques.
Vous êtes intéressés par investir dans l’immobilier au Québec pour diversifier vos placements, par conviction ou pour avoir votre “chalet au Canada” ?
Vous avez choisi d’émigrer en France ou au Québec. Soyez vigilant et informé des répercussions sur les différents aspects de votre patrimoine.
Soucieux d’être toujours bien informés et afin d’échanger avec les différents acteurs et partenaires, voici les dernières actualités mises en ligne.

Dernières actualités publiées :

Une banque anglaise victime de rumeurs diffusées sur WhatsApp

La banque anglaise Metro Bank l’a appris à ses dépens, ayant été obligée en urgence de rassurer ses clients sur le fait que l’argent placé chez elle était bien en sécurité. De nombreux clients ont fait la queue ce week-end dans les agences de la banque, s’inquiétant au guichet du devenir de leur argent et placements, rapporte le quotidien britannique The Guardian.
La clientèle réagissait à des rumeurs propagées sur les médias sociaux au sujet de sa santé financière, de fausses informations propagées sur la messagerie instantanée WhatsApp (propriété de Facebook), conseillant notamment aux gens de retirer de l’argent de leurs comptes et de vider leurs coffres-forts.
Si la rumeur s’est répandue comme une traînée de poudre auprès d’une partie de la clientèle britannique, c’est aussi dû au fait que Metro Bank a déjà inquiété la communauté financière outre-Manche au début de l’année. La banque, créée en 2010, avait annoncée en janvier dernier s’être trompée dans ses obligations prudentielles: elle avait comptablement inscrit insuffisamment de capital en face de ses risques.

https://www.bfmtv.com/economie/une-banque-anglaise-victime-de-rumeurs-diffusees-sur-whatsapp-1690637.html

businessman-3928259_960_720

 

Réseaux sociaux :

           
Informations importantes

Toutes reproductions, même partielles, du contenu de ce site sont soumises à autorisation préalable.

Mentions légales

Newsletter

ORIAS 10 053 711 www.orias.fr
Conseiller en investissement financier
Membre de la CNCIF Carte T :
CPI 7501 2018 000 024 992
Courtier d’assurance et en opérations
de banque